Pardon du jeu de mots

CONTEFÉRENCE (en cours)
visuel

AVERTISSEMENT :

Chers spectateurs qui assisterez à Pardon du jeu de mots,
sachez qu'à l'issue de la représentation, vous vous diviserez en deux catégories :

– Ceux qui sortiront en campant sur leurs positions et qui maintiendront que : "non, jamais le mauvais goût ne sauvera le monde".

– Ceux qui sortiront convaincus du contraire, qui se feront une joie de régresser et de retrouver le stade de l'immaturité. Ceux qui se jetteront avidement sur l'intégralité des spectacles de Jean-Marie Bigard, riront au moindre « prout », au premier jeu de mot douteux, ceux qui auront envie de faire n'importe quoi avec leurs cheveux, ceux qui, en somme, verront leur vie de citoyen absolument transformée, réinventée : réenchantée.

C'est quoi cette « conte férence » ?

– Une conférence plaidant la cause des mauvais jeux de mots, avec la participation bénévole de 12 coussins péteurs,

– ...dérivant progressivement vers un conte où le moteur de l’histoire sont les mauvais jeux de mots des salons de coiffures, avec la participation bénévole de ces mêmes salons de coiffure.

ATTENTION, SPOILER :

Sous couvert de mauvais goût, c’est un spectacle politique qui, par sa lourdeur, propose aux spectateurs de ne pas prendre le sujet de la révolution à la légère. Exactement comme le suggère Rika Zarai dans sa célèbre chanson « SANS CHEMISE, SANS PANTALON ».

Crédits

Écriture, mise en scène, interprétation : aalliicceelleessccaannnnee&ssoonniiaaddeerrzzyyppoollsskkii / Création à l’occasion du Nouveau Festival 2015 au Centre Georges Pompidou.










> CHANGER DE PHOTO carrousel pardon

Crédits photo : Virginie Barraud